Le long processus de financement immobilier demande de la patience

questions-construire-maison
Les questions qu’il faut se poser avant de construire une maison
juillet 5, 2017
investissement-immobilier

Lors d’une demande de financement immobilier, l’accord de principe obtenu auprès de votre banque ou de tout établissement de crédits signifie le début d’un long processus et de plusieurs démarches à accomplir pas à pas.

Les pièces à fournir lors d’une demande de financement immobilier

La première pièce de votre dossier est votre plan de financement immobilier qui permet d’identifier de façon détaillée les besoins et les ressources de l’emprunteur. Ensuite, une pièce d’identité, un livret de famille dans le cas d’un couple, un justificatif de domicile, l’avis d’imposition du foyer fiscal et les trois derniers bulletins de salaire. Les emprunteurs qui sont dans la profession libérale doivent présenter leur dernier bilan. Les crédits en cours doivent être déclarés. Dans le cas d’un achat de terrain ou de maison, la promesse de vente doit être ajoutée au dossier dès que possible. La demande de prêt sera lancée 10 jours après que le conseiller ait présenté la simulation de financement qui indique les caractéristiques du prêt.

Autres démarches incontournables

La souscription à une assurance décès invalidité est obligatoire. Elle couvre le prêt en cas d’accident, de décès, d’invalidité ou de maladie, susceptibles d’affecter le remboursement. Le montant de l’assurance est calculé en fonction de l’âge et de l’état de santé de l’emprunteur qui doit également remplir un questionnaire médical très détaillé et précis. Dans certains cas, des examens complémentaires peuvent être exigés. Attention, en cas de fausse déclaration ou omission, le contrat peut être annulé. C’est seulement après ces démarches que l’offre de prêt immobilier vous sera envoyée. Cette offre énonce les caractéristiques du financement immobilier : le montant, le coût total, le taux effectif global, les garanties et leur coût, ainsi que l’échéancier des amortissements. Vous avez un délai de réflexion de dix jours pour l’accepter.